islam.connexion

forum sur l'islam
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Omar a raconté...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Imane



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Omar a raconté...   Dim 12 Aoû - 13:16

Omar a raconté: « Je marchais un jour avec le prophète et quelques compagnons, lorsque le prophète me prit la main tout en marchant! Je me suis trouvé en train de dire (sous l'émotion sans doute) par Allah ya rassoul'Allah! Je t'aime!

Le prophète me répondit: Plus que ton enfant Omar?
-: Oui!
-: Plus que ta femme?
-: Oui!
-: Plus que ton argent ?
-: Oui!
-: Plus que toi-même ?
-: Non! [ cela prouve qu'il disait vrai aux précédentes questions,sinon qu'est- ce qui l'aurait empêché de dire non, s'il a osé le dire à cette question là?]
Le prophète dit alors: Non Omar! Ta foi ne sera complète que lorsque tu m'aimeras plus que toi-même!
Lorsque nous nous séparâmes, je réfléchis (à ce qu'il m'avait dit) et je revins le voir en répétant à haute voix:

Par Allah! Je t'aime plus que moi-même!

Il répondit:C'est maintenant Omar! C'est maintenant Omar! (Que ta foi
est complète).

Abd'Allah ben Omar (le fils de Omar) lui demanda comment il avait fait pour en arriver à cette conclusion? Omar dit: Je me suis rappelé que j'aurai plus besoin de lui (le prophète ) que de moi-même le jour du jugement dernier. Je me suis rappelé aussi que j'étais dans les ténèbres, et qu'Allah m'avait sauvé par le prophète .

Et toi?

Aimes-tu le Prophète ?
Te manque-t-il? Sincèrement?
Penses-tu à lui?
Ressens-tu quelque chose pour lui au fond de ton
coeur?

Tout au long de ce message je vais te rappeler le verset qui dit:

"Certes, un Messager, pris parmi vous, est venu à vous,auquel pèsent lourd les difficultés que vous subissez, qui est plein de sollicitude pour vous,qui est compatissant et Miséricordieux envers les croyants." (IX-128)

Tu vas en goûter le sens en découvrant, ou re-découvrant, un homme qui t'aime, qui a pleuré tellement tu lui manquais, qui a subit et supporté des épreuves pour que tu deviennes musulman(e)!

Je vais essayer de te décrire cet homme pour te le faire aimer sincèrement!

As-tu envie de le voir? Pour de vrai?
Alors fais fonctionner ton imagination!

Il avait un visage blanc légèrement rougeâtre, rayonnant!

Ibn Jaber (un compagnon) dit: « Lors d'une nuit de pleine lune, le prophète se dirigea vers moi avec la lune dans le dos (tu imagines, il arrive vers moi et dans la même direction que lui tu vois la lune au-dessus dans le ciel). Je me mit à regarder la lune, puis le visage du prophète ,et encore une fois la lune puis le visage du prophète ,et encore une fois la lune puis le visage du prophète .

Par Allah! Le visage du prophète m'est préférable et plus beau à mes yeux que la lune ! »

Et Abd'Allah ibn Salam (un juif) voulut s'assurer que le prophète est bel et bien le messager d'Allah alors il se dit « Je vais aller le voir et lui poserai 20 ou 50 questions! » Il dit ensuite: «Lorsque je suis venu le voir, dès que j'ai vu son visage, j'ai dit:C'est le Messager d'Allah! C'est le Messager d'Allah! »

[Tu imagines comment est son visage !]

Les compagnons disaient: « Lorsqu'il souriait, on aurait dit un morceau de lune! »

Alors? Te manque-t-il? As-tu envie de le toucher?
Anas ibn Malek dit de lui : « Je n'ai jamais touché de soie plus douce que la main du prophète !»

As-tu envie qu'il te prenne dans ses bras affectueusement et que tu sentes son odeur?

Anas ibn Malek dit aussi: « Et je n'ai jamais senti de musc plus agréable que l'odeur du prophète !»

Est-ce bon? Ton coeur commence à le sentir un peu?Non? Pas encore? Alors continue de lire! Pour te faire vivre le verset que j'ai cité:

"Certes, un Messager, pris parmi vous, est venu à vous, auquel pèsent lourd les difficultés que vous subissez, qui est plein de sollicitude pour vous, qui est compatissant et miséricordieux envers les croyants"

et notamment le passage:[qui est plein de sollicitude pour vous].

Pour que tu puisses voir le sens des mots de ce verset prendre véritablement forme et devenir action, laisse-moi te parler de quelques séquences du jugement dernier.

Tu vas te rendre compte que le prophète sera là avec toi, dans la frayeur de ce jour, pas à pas avec toute son attention et sa délicatesse.


Je lui cède la parole...
Notre prophète a dit: « Le jour du jugement dernier, le sol se fendra sur moi en premier (ana awalo man tanchaqo 'anho al ard!) [Je suis le premier à sortir de terre].»

Donc, lorsque tu sortiras il sera déjà là!Les humains seront là, tous réunis depuis Adam, des milliards d'individus,debouts, ils auront peur, ils seront fatigués, tous nus! Il fera très chaud! Cela faisait 50 000 ans qu'ils auront attendu que le jugement commence! Sans boire et sans manger! Noyés dans leur sueur à différents niveaux.
Ils désespèreront!
Qui intercédera?!!!
Tu imagines un peu! Quelle tension! Quel stress!

Puis l'humanité décidera d'agir, mais qui pourra demander à Dieu de commencer le jugement pour en finir avec cette attente?

Ils décideront tous ensemble d'aller voir Adam, le père des prophètes pour qu'il intercède auprès de Dieu et lui demande de commencer le jugement.
Adam répondra:

« Naffsi! Naffsi ! [(J'espère) le salut de mon âme!] J'ai mangé de l'arbre interdit et j'ai désobéi! Allez donc voir Nouh! » [Dans une autre version il dira aussi:

« Jamais Dieu n'a été autant en colère qu'aujourd'hui je ne peux rien lui demander]. »


L'humanité se dirigera alors vers Nouh (Noé) pour qu'il intercède auprès de Dieu et lui demande de commencer le jugement.

« Ô Nouh! Toi qui as été sauvé par Dieu (lors du déluge) intercède auprès de Dieu pour qu'il commence le jugement! »
Nouh répondra:

« Naffsi! Naffsi! J'ai déjà demandé à Dieu ce dont je n'avais pas à l'interroger (pour son fils le mécréant) et Il m'en a blâmé!Et je n'espère qu'une chose: c'est qu'Il me pardonne.


Allez voir Ibrahim!


» L'humanité se dirigera alors vers Ibrahim. Ibrahim répondra: «Naffsi!Naffsi! J'ai menti trois fois! Allez voir Moussa!»
Moussa dira:

« Naffsi! Naffsi! J'ai tué un homme!

Allez voir Issa!»

Issa répondra: « Naffsi! Naffsi!

Allez voir Mohamed!Un serviteur auquel Allah a pardonné tous les péchés!

Puis l'humanité se dirigera vers Mohamed qui répondra:« Ana laha! Ana laha! [Elle est pour moi! elle est pour moi (l'intercession) !]

Il a dit ensuite à propos de cela: « Et je me mettrai dans un endroit pour
lequel on m'enviera! Et je me prosternerai sous le Trône et je louerai Dieu par des louanges avec lesquelles jamais personne ne l'avait loué !


Et je dirais: Tu m'as promis l'intercession, alors permets-moi d'intercéder pour tes créatures pour que le jugement commence! »

Tu imagines la scène! Le stress et le désespoir de l'humanité en défilant devant chaque prophète !
Et tu imagines aussi ta joie et ta fierté lorsque Mohammed répondra: « Ana laha! Ana laha! »

Pourquoi l'humanité ne s'adressera pas à Mohamed en premier?

C'est pour te montrer son rang auprès d'Allah (swt).

Et pourquoi aucun prophète ne s'est proposé pour l'intercession? Parce que chacun connaît sa place et sa "valeur".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Imane



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Omar a raconté...   Dim 12 Aoû - 13:19

Donc voilà, le jugement pourra commencer:le prophète poursuivit le récit: « Les nations défileront devant moi, et je verrai passer un prophète avec un groupe (de ceux qui l'avaient suivi) et je verrai passer un prophète avec une dizaine d'individus,puis un prophète avec cinq individus, puis un prophète avec deux individus, puis un prophète seul.

Puis je demanderai: Ô Allah! Oummati! Oummati! (Ma oumma! ma oumma! Où
est-elle?) Et on me dira alors:

Regarde l'horizon. Je regarderai et je verrai une immense (marée) noire [du fait des têtes aux cheveux bruns], alors je serai heureux et là on me dira: C'est Moussa et sa oumma!

Je dirai alors: Ô Allah! Oummati! Oummati! »


[Tu te rends compte à quel point il sera inquiet pour nous! Tant de sollicitude!]

« On me dira alors: Regarde l'autre horizon! Et je verrai une gigantesque (marée) noire (plus immense que la précédente) et on me dira: Voilà ta oumma! Et avec eux 70 000 personnes entreront au paradis sans châtiment ni interrogatoire!Et je demanderai à Dieu de m'en donner plus! Il me dira alors: Avec chaque 1000 personnes il y en aura 70 000 autres qui entreront au paradis sans châtiment ni interrogatoire!(Allah Akbar!)

On me dira alors: Es-tu satisfait Mohamed? Et je répondrai: Oui! »

On se rappelle le verset encore une fois:
"Certes, un Messager, pris par mi vous, est venu à vous, auquel pèsent lourd les difficultés que vous subissez, qui est plein de sollicitude pour vous, qui est compatissant et miséricordieux envers les croyants"

N'oublie pas que ce jour là, la soif sera terrible! Le prophète raconte: « Le bassin me sera installé et mon minbar à son bord pour que je puisse voir ma oumma. Je les reconnaîtrai à leurs marques (conséquences) des ablutions »

Ce sera ta première rencontre (de près) avec le prophète ,il t'appellera: « Viens ! » La soif sera telle que tu voudras te servir du bassin, et là il te dira: « Non! Je te donne à boire moi-même avec ma main! »

[Toujours sa prévenance et sa délicatesse!]

Il est dit que l'eau du bassin est plus blanche que la neige et plus sucrée que le miel. Celui qui en boit une gorgée n'aura plus jamais soif! Et les coupes disponibles sont au nombre des étoiles qu'il y a dans le ciel!


La seconde étape où tu retrouveras notre prophète :
Devant "As-Sîrate"(pont surplombant l'enfer et qui aboutit devant la porte du paradis). Comme nous serons la première nation à passer, le prophète sera là, à chaque fois que l'un de nous abordera "As-Sîrate" il invoquera Allah pour lui:

« Ya rabbi salem! Ya rabbi salem! (Ô Allah! Faites qu'il passe sain et sauf!) »

Quoi ?! Moi, le misérable serviteur, le prophète fera des invocations pour moi?
Et oui! Relis le verset s'il te plaît! Et vis-le!

" Certes, un Messager, pris parmi vous, est venu à vous, auquel pèsent lourd les difficultés que vous subissez, qui est plein de sollicitude pour vous, qui est compatissant et miséricordieux envers les croyants"

Tu vois que tu as énormément besoin de lui, n'est-ce pas?

Alors?
Commence-t-il à te manquer? Ressens-tu tout l'amour qu'il te porte et ton ingratitude vis-à-vis de lui à l'oublier et à occulter son enseignement?



Il sera le seul, ce jour là, à penser aux autres! Tous les humains, prophètes compris, ne penseront qu'au salut de leur propre âme. Il sera le seul à dire:
Oummati! Oummati! (Ma oumma! Ma oumma!)

Ceux qui auront réussi à passer "As-Sîrate" seront devant la porte du paradis.

Et à nouveau on attendra qu'on veuille bien nous ouvrir, et à nouveau les humains se dirigeront vers les différents prophètes pour qu'ils intercèdent. Le même scénario qu'au début se reproduira! Et encore une fois chaque prophète répondra:

« Lassto laha! (Je ne suis pas à la hauteur!) »

Jusqu'à ce que l'on aboutisse devant Mohamed qui répondra: « Ana laha!Ana laha! » [Elle est pour moi (l'intercession)!]

Et le prophète a raconté: « Et je serai le premier à faire bouger les anneaux (de la porte) du paradis, et l'ange (qui garde la porte) me répondra:

Qui est-ce qui frappe?

Je répondrai: Mohamed ibn Abd'Allah!

Et l'ange répliquera: Ô Mohamed! J'ai eu l'ordre de n'ouvrir à personne d'autre que toi (en premier). »

Et il te prendra la main pour t'accompagner à ta demeure!

Est-ce fini?
Non, bien sûr!

Et les musulmans qui sont tombés en enfer, qui va s'en occuper?
Quoi? Encore toi Mohammed ! Tu es encore là! Même pour les pécheurs?
Ceux qui ont désobéi et qui se laisser aller ?!!!

Et oui, encore lui, le verset prend tout son sens, n'est-ce pas?

" Certes, un Messager, pris parmi vous, est venu à vous, auquel pèsent lourd les difficultés que vous subissez, qui est plein de sollicitude pour vous, qui est compatissant et miséricordieux envers
les croyants"

Le prophète a raconté, en parlant des gens qui tomberont en enfer:
« J'essaierai de vous éviter de tomber, je vous repousserai et je vous prendrai au niveau de la taille mais vous m'échapperez!

Puis je vous repousserai encore une fois et je vous saisirai par la taille et vous m'échapperez!

Et je vous repousserai encore une fois et vous m'échapperez!

[Et il décrit la scène en disant qu'il est comme celui qui a allumé un feu, la lumière a attiré les papillons qui sont venus se brûler! [ Les désobéissants parmi les musulmans ont été par la lumière (artifices) du péché et s'y sont brûlés)]]

Puis, en parlant des musulmans qui seront en enfer, le prophète reprit son récit: « Puis je me prosternerai sous le Trône et je dirai : Oummati! Oummati!

Alors Allah me fixera un quota, je les sortirai de l'enfer et les ferai entrer au paradis, puis je me prosternerai sous le Trône et je dirai: Oummati! Oummati!

Et Allah me fixera un quota, je les sortirai de l'enfer et les ferai entrer au paradis, puis je me prosternerai sous le Trône et je dirai: Oummati! Oummati!

Et Allah me fixera un quota, je les sortirai de l'enfer et les ferai entrer au paradis, puis je me prosternerai sous le Trône et je dirai: Oummati! Oummati!

Et Allah me fixera un quota, je les sortirai de l'enfer et les ferai entrer au paradis, puis je serai gêné vis-à-vis d'Allah ! »

(La répétition dans le texte n'est pas une erreur, il s'agit bien des allers et retours que fera le prophète !)

[Te rends-tu compte! Tout cela et il restera encore des musulmans en enfer! N'as-tu pas honte de mettre ton prophète dans cet état là !!!]

Allah (swt) a bien raison dans le verset cité, n'est ce pas?

" Certes, un Messager, pris parmi vous, est venu à vous, auquel pèsent lourd les difficultés que
vous subissez, qui est plein de sollicitude pour vous,qui est compatissant et misérico rdieux envers les croyants"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Imane



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Omar a raconté...   Dim 12 Aoû - 13:28

Le récit continue:

Puis je serai gêné vis-à-vis d'Allah et je dirai: « Ya rab! Ya rab! Et Il me répondra: Va et fais sortir de l'enfer quiconque a dit:"La ilaha illa Lah" avec dans son coeur l'équivalent d'un grain de foi! Je les sortirai de l'enfer et je les ferai entrer au paradis, puis je reviendrai encore une fois et Il me dira: Va et fais sortir de l'enfer quiconque a dit:"La ilaha illa Lah"avec dans son coeur l'équivalent d'un granule de foi.


Es-tu satisfait Ô Mohamed? Et je répondrai: Je suis satisfait ya rab! Je suis satisfait! »

C'est là l'explication du verset de la sourate "AdDoha" (le jour montant)
« Ton Seigneur t'accordera certes [Ses faveurs], et alors tu seras satisfait » (wa lassawfa yo'teeka Raboka fa tarda!)

Te rends-tu compte? Mohamed ne sera pas satisfait tant qu'il y aura un de sa oumma en enfer! N'oublie pas le passage du verset: "plein de sollicitude pour vous".

Et lorsqu'un compagnon demanda un jour au prophète : « A qui bénéficiera ton intercession ô messager d'Allah? », il répondit: « A ceux qui ont commis les péchés majeurs! ».
Et il a dit aussi: « Chaque prophète a une "invocation agréée" (exaucée) qui n'est point rejetée! Et il dit j'ai mis la mienne (l'invocation agréée) de côté comme intercession pour ma oumma! »


Comme c'est touchant le "j'ai mis de côté"!!! Toujours la oumma Ô messager d'Allah ?!!! La oumma qui t'a oublié?

Et il poursuivit, en parlant de son intercession, en disant:

« Elle atteindra quiconque viendra le jour du jugement témoignant "La ilaha illa Lah" de son coeur avec sincérité! »

Lorsque Abou Horaira demanda: « Qui sera le plus heureux de ton intercession le jour du jugement dernier? », le prophète répondit: « celui qui a dit « la ilaha illa Lah » de son coeur avec sincérité! »

Qu'attends-tu? Veux-tu bénéficier de l'intercession?

Vas-y! Dis-le maintenant! Concentre toi et sors la du fond de ton coeur:la ilaha illa Lah!

Répète la encore une fois et encore et encore s'il le faut, jusqu'à ce que tu sentes que c'est tout ton être qui témoigne!

Ca y est! Est-elle sortie? Félicitations!!! Tu as l'intercession de ton prophète .

N'as-tu pas envie de le voir et de lui dire: « La vie ici-bas est bien fatigante ô messager d'Allah!

On a lutté! On a été patients car on savait que toi aussi tu as lutté et tu as enduré beaucoup d'épreuves. »

J'ai envie qu'il me prenne dans ses bras! N'en as-tu pas envie toi?
N'as-tu pas envie, ma soeur, qu'il te présente avec fierté à Khadija et Aïcha et qu'il leur dise: «voilà ma fille! Avez-vous vu comment elle était musulmane dans des temps difficiles!

Avez-vous vu comment elle était courageuse et a porté le voile alors que tout autour d'elle les filles étaient égarées et l'environnement hostile! Avez-vous vu comment étaient sa chasteté et ses nobles caractères! »?

Imagine un peu la scène! N'est-ce pas beau ?

C'était le récit de notre rencontre avec le prophète le jour du jugement dernier, mais ici-bas la relation existe-t-elle?

Bien sûr! Et elle dure jusqu'à aujourd'hui!

Le prophète a dit: « Tout homme qui prie (appelle des bénédictions d'Allah) pour moi ou me salue, Allah me rend mon âme et je réponds au salut de celui qui m'a salué. »

Donc il te répond: wa 'aleyka (i) assalam (avec ton prénom)...
Et il a dit aussi: « Tout homme qui prie (appelle des bénédictions d'Allah) pour moi ou me salue, Allah met à sa charge un ange qui vient me transmettre son salut et je lui rend le salut. »
Tu imagines l'ange: « Ô messager d'Allah untel te salue! » !
Il a dit aussi: « Vos actions me sont présentées le jeudi, veille du vendredi, pour ce qu'il y a de bien en elles je loue Allah et pour ce qu'il y a d'autre j'invoque Allah et Lui demande de
vous pardonner! »
Chaque jeudi tu loues Allah et tu lui demandes de nous pardonner? Et nous t'avons oublié!!!

Les jeudis défilent les uns après les autres et tu ne nous passes même pas par l'esprit toi qui nous aimes tant!

"Certes, un Messager, pris parmi vous, est venu à vous, auquel pèsent lourd les difficultés que vous subissez, qui est plein de sollicitude pour vous, qui est compatissant et miséricordieux envers les croyants"

Tu vas voir en quelques exemples toute l'affection qui le liait aux compagnons et pourquoi ils l'ont aimé:

* Lorsque ibn Sakane tomba martyr lors de la bataille d'Ohod, le prophète dit: « Non! Non!
Ne laissez pas son visage sur le sol.» Puis il le prit, pleura et dit:
« Ô Allah! Je te prends comme témoin qu'il s'est acquitté de ce qu'il avait!»

* Il creusa lui-même la tombe de Dhil Bijadayne et dit à Omar et Abou Bakr: « Donnez-le moi! » Il le serra dans ses bras et pleura, ses larmes mouillèrent le linceul et il dit: « Ô Allah! Je te prends comme témoin que je suis satisfait de Dhil Bijadayne, alors sois satisfait de lui! »

* Il prit la main de Mo'ad ibn Jabal et lui dit: « Je t'aime! »

* il prit Ibn Abbass dans ses bras et il dit: « Ô Allah ! Donne-lui le discernement et le savoir! »

* Lorsqu'il apprit que Zayd ibn Haritha rentrait de voyage, il alla à sa rencontre, le prit dans ses bras et lui dit: « Tu m'as manqué mon frère! »

Talha ben Obayd'Allah mit sa main et se prit une flèche pour protéger le prophète et lui dit: « Que je me fasse égorgé plutôt que quelqu'un te touche! Ya rassoul'Allah!»

Et c'est ainsi aussi qu'une femme, en pleine bataille après avoir appris que son frère était mort répondit:

« Et le prophète comment va-t-il? » Elle commença à le chercher sur le champ de bataille. Puis on lui dit que son mari était mort! Que son père était mort! Que son fils était mort! Mais rien ne la perturba et elle continua à chercher le prophète et à demander après lui avec inquiétude jusqu'à ce qu'elle le trouve et lui dit:

« Toute calamité après toi (ne te touchant pas) n'est qu'une mince (ridicule) épreuve Ô messager d'Allah!

De nos jours, rares sont les gens qui sont conscients de la valeur du prophète et qui l'aiment sincèrement!

Néanmoins, j'ai entendu l'histoire contemporaine d' un aveugle qui se rendit à Médine avec un groupe de gens et qui, en se préparant pour sortir à la mosquée du prophète demandait qu'on lui donne son meilleur habit ainsi que du parfum à ses amis et ne cessait de leur dire: « Suis-je bien? Mon apparence est-elle correcte? »

Et lorsqu'on lui demanda pourquoi il insistait sur son apparence, il répondit: « Aujourd'hui, je vais voir le prophète ,je dois être présentable! »

Arrives-tu à sentir cette même relation avec le prophète ?

J'ai entendu aussi l'histoire contemporaine de la femme qui se précipita pour réconcilier deux femmes qui se disputaient devant la mosquée du prophète et qui partit ensuite présenter ses excuses au prophète (alors qu'elle n'y était pour rien).

Elle lui dit qu'elle était désolée que cela soit arrivé devant chez lui et
pleura à chaudes larmes! !

Veux-tu l'aimer encore plus? Ce que je vais te raconter là va t'affecter à coup sûr!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Imane



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Omar a raconté...   Dim 12 Aoû - 13:30

Sa mort:

Le prophète avait 63 ans, il était bien fatigué et avait beaucoup donné ! Il avait traversé tellement d'épreuves:

il avait été orphelin, il avait perdu son père, sa mère, son grand-père, son oncle, 7 de ses enfants étaient morts (4 filles et 3 garçons) deux de ces filles lui avaient été renvoyées, divorcées des fils d'Abou Jahl, avec lesquels elles avaient été mariées avant la révélation. Il avait été frappé, insulté de tous les noms, rejeté par 26 tribus auxquelles il avait proposé de l'accueillir, la femme qui avait partagé 25 ans de sa vie et avait été pour lui un soutien considérable était morte.

Tout cela fit qu'à 63 ans, il n'était plus capable d'accomplir les prières surérogatoires debout et les accomplissait donc assis. Lorsqu'on lui demanda: « Tu pries assis ? Qu'as-tu ya rassoul'Allah ? », il répondit: « Je me suis fatigué à force de me soucier des gens. »

Cette année là, il sortit pour le pèlerinage d'adieu et répéta: « Ô gens! Prenez de moi (en me regardant pour m'imiter) vos actes de dévotion, peut-être que vous ne me trouverez pas à cet endroit après cette année! »

Puis a été révélé le verset: « J'ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et j'agrée l'Islam comme religion pour vous »
Les gens furent heureux en apprenant ce verset sauf Abou-Bakr qui pleura!

Lorsqu'on lui demanda ce qui le faisait pleurer, il répondit: « C'est (ce verset) l'annonce de la mort (faire-part de décès) du prophète !C'est le faire-part du décès du prophète !

[ en effet, Abou Bakr avait du discernement, puisque si la religion était parachevée et le message fini, la mission du prophète était arrivé à son terme et donc son existence sur terre aussi!]

Puis le prophète tomba gravement malade pendant treize jours...

Neuf jours avant sa mort, le dernier verset est révélé: « Et craignez le jour où vous serez ramenés vers Allah. Alors chaque âme sera pleinement rétribuée de ce qu'elle aura acquis. Et ils ne seront point lésés »

Huit jours avant sa mort, il dit: « Mes frères d'Ohod (les martyrs) me manquent! Je veux leur rendre visite. » Il alla les voir et leur dit:

« Assalam aleykoum martyrs d'Ohod! Vous êtes les précurseurs et je suis, inch'Allah, le suivant. »

Sur le chemin du retour, il se mit à pleurer, et ses compagnons lui demandèrent: « Qu'est-ce qui te fait pleurer ya rassoul'Allah? »

Il répondit: « Mes frères me manquent! » On lui dit alors: « Ne sommes-nous pas tes frères? » Il dit: « Non! Vous êtes mes compagnons!

Mes frères sont des gens qui viendront après moi, croiront en moi alors qu'ils ne m'ont pas vu! »

[Il a pleuré tellement tu lui manquais! Et toi t'arrive-t-il de le pleurer?]



Puis son état de santé s'aggrava. Il rassembla alors ses épouses et leur dit: « M'autorisez-vous à me faire soigner chez Aïcha ? » [As-tu vu les bonnes manières et le noble comportement envers ses épouses? Il souhaitait passer les jours de sa convalescence chez Aïcha, ce qui veut dire qu'il ne pourrait pas voir ses autres épouses aux jours habituels, puisque chaque épouse avait son jour]

Elles l'autorisèrent à aller chez Aïcha. Il voulut alors se lever, mais n'y parvint pas! Vinrent alors Ali(kLw)et Al Fadl pour le soutenir et l'aider à se déplacer jusque chez Aïcha. Les gens virent dans quel état était le prophète .Inquiets, ils se rassemblèrent dans sa mosquée sans boire ni manger et attendirent des nouvelles.

Le prophète ,chez Aicha essuya la sueur de sur son front et dit:

«La ilaha illa Lah! Certes la mort a ses moments d'agonie. »

Puis il demanda : « Qu'est-ce que ce bruit?" (Le bruit venait de la mosquée car sa maison n'est séparée de la mosquée que par une porte avec un rideau).

On lui dit alors: « Les gens se sont rassemblés, ils ont peur pour toi.»
Il dit: « Emmenez-moi à eux! »

Une fois à la mosquée, il dit: « Ô gens! On dirait que vous avez peur pour moi? »

Ils répondirent: « Oui! Ô messager d'Allah! »

Il répliqua: « Ô gens! Mon rendez-vous avec vous n'est pas ici-bas! Mon rendez-vous avec vous est aux abords du bassin (le jour du jugement dernier)! Par Allah! C'est comme si je le voyais de là où je suis! Ô gens!

Par Allah! Je ne crains pas la pauvreté pour vous! Mais (bien au contraire), je crains pour vous (les mondanités de) la vie d'ici-bas! (Je crains que) vous vous la disputiez comme ceux qui vous ont précédés, et qu'elle vous fasse périr comme elle les a fait périr!!

Ô gens! Je vous recommande de prendre soin de vos femmes! Ô gens! Je vous en conjure pour la prière! (Ne l'abandonnez pas!)

Ô gens! Si j'ai fouetté (injustement) le dos de quelqu'un (d'entre vous) voici mon dos, qu'il vien ne me rendre la pareille! Si j'ai souillé l'honneur (ou réputation) de quelqu'un, voici mon honneur
qu'il me rende la pareille! Si j'ai pris de l'argent à quelqu'un, voici mon argent qu'il me le reprenne et qu'il ne craigne pas la rancune, elle n'est pas dans ma nature!

Jusqu'à ce que je retrouve Allah avec une âme saine et pure. »

Puis il a dit: « Ô gens! Allah a proposé à un serviteur de choisir entre la vie d'ici-bas et la rencontre d'Allah et il a choisit la rencontre d'Allah! »

Puis, il leva les mains et fit des invocations: «
Qu'Allah vous mette à l'abri!

Qu'Allah vous assiste!

Qu'Allah vous honore!

Qu'Allah vous préserve!

Qu'Allah vous consolide!

Ô gens! Passez mon salam à quiconque me suivra de ma oumma jusqu'au jour du jugement dernier! »

[C'est bon! nous sommes en 2005 et le salam est arrivé! Wa'aleykoum assalam wa rahmatoullah wa barakatouh ya rassoul'Allah! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Imane



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Omar a raconté...   Dim 12 Aoû - 13:32

Puis, le prophète retourna chez lui, sa douleur s'intensifia. Il s'allongea tellement il était épuisé. Il vit dans la bouche de son beau-frère, Abdel-Rahmane ben AbouBakr, un "siwak" mais il fut incapable de le lui demander. Aicha, avec sa bienveillance, vit sur quoi le regard du prophète était tombé, alors elle retira le siwak de la bouche de son frère et le mit dans la bouche du prophète (par l'autre bout), mais il fut incapable de se frotter les dents avec car celui-ci était dur et le prophète agonisait.
Donc Aicha reprit le siwak et le mit dans sa bouche, à elle, pour le mouiller et le rendre moins dur, puis elle le remit dans la bouche du prophète .

[Elle s'en souviendra et dira que ce fut un honneur pour elle que ce soit sa salive qui entre en dernier dans la bouche du prophète juste avant sa mort]. Quelle affection!

Le prophète demanda qu'on le laisse seul avec Aïcha, qui vint à côté de lui, et il posa sa tête sur la poitrine de sa femme.

[Quelle scène magnifique! Le prophète de l'humanité mourut dans les bras de sa femme? Oui! » Il ne mourut pas l'épée à la main en martyr, et Dieu sait que cette mort est belle, ni en lisant le Coran, et Dieu sait que cette mort est belle, ni en priant, et Dieu sait que cette mort est belle!
Non! Il mourut dans les bras de sa femme! Tout un symbole! Un honneur pour la femme musulmane et un message auquel nous avons été très peu attentifs malheureusement!]

Cela montre aussi toute l'affection et l'amour qu'il y avait dans ce couple. Puis, il leva la main et dit: « Plutôt la compagnie du Très Haut! Plutôt la compagnie du Très Haut! »

En fait, ce qui se passa, c'est que Jibril entra et salua le prophète : « Assalam aleykoum ya rassoul'Allah! »

Et le prophète répondit: « Wa 'aleykoum Salam ya Jibril!»

(Aicha entendit le prophète répondre et comprit que Jibril était présent).

Puis, Jibril dit au prophète :« L'ange de la mort est à la porte, il demande l'autorisation d'entrer et il ne la demandera à personne après toi.»

Le prophète lui dit: « Autorise-le à entrer ya Jibril!» (Aicha entendit cela aussi et elle comprit que l'ange de la mort était présent).

L'ange de la mort entra et dit: « Assalam aleykoum ya rassoul'Allah! Allah m'a envoyé te proposer de choisir entre la vie ici-bas et la rencontre avec Allah. »

Malgré l'agonie, le prophète leva la main et dit: « Plutôt la compagnie du Très Haut! Plutôt la compagnie du Très Haut! »

L'ange de la mort vint alors à côté de la tête du prophète et dit:

« Ô toi, bon esprit ! Esprit de Mohamed ben Abdallah! Sors vers l'agrément et les bonnes grâces d'un Dieu satisfait non fâché (contre toi) ! »

La main du prophète tomba! Et sa tête devint lourde dans les bras de Aïcha.

Elle raconta: « Je sus qu'il était mort mais je ne savais pas quoi faire! Alors j'écartai le rideau qui séparait ma maison de la mosquée, [seul le prophète empruntait cette issue qui donnait sur la mosquée. à chaque fois que le rideau était écarté les gens voyaient apparaître le prophète mais pas cette fois-ci.] j'entrai chez les hommes réunis à la mosquée et je criai:

Le prophète est mort! Le prophète est mort! Toute la mosquée éclata en sanglots et aucun d'eux ne trouva la force de se lever de sa place! »

Voilà! Le prophète est mort! Le prophète est mort! il a été mis en terre et couvert de terre...

Fatema , sa fille, a dit à Anas: Ô Anas! comment avez-vous fait pour (de bon coeur) couvrir de terre le visage du Messager ?

Il est mort!...

"A quiconque adorait Mohammed, j'annonce la mortde Mohammed...
Mais à celui qui adore ALLAH...
Le Seigneur est vivant et ne meurt jamais..."

(Sermont d'Abu Bakr Siddiq)

Wa alaykom salam wrALLAH wb.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Omar a raconté...   Aujourd'hui à 22:45

Revenir en haut Aller en bas
 
Omar a raconté...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Evangiles racontées »
» Napoléon raconté aux enfants
» Quatrains de Omar Khayyâm.
» Histoire racontée et à racontée.
» Nouvelle : Simon de Cyrène ou la Passion du Christ racontée autrement...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
islam.connexion :: Joindre l'utile à l'agréable :: A voir absolument :: Livres et textes-
Sauter vers: